Les voyages immobiles...

 

 

C'est une évidence les médias nous assènent à longueur de journées de sempiternelles recommandations ! Nous devons ainsi par exemple, veiller à limiter notre consommation énergétique.

Dans ce cadre, devons nous logiquement renoncer aux petites escapades dépaysantes dont nous raffolons tant? Que nenni!! Je vais vous confier une petite astuce susceptible de vous garantir des pérégrinations particulièrement écologiques.

 

Je me suis ainsi dernièrement retrouvée au beau milieu des campagnes de la verte Erin. Cette envolée esthétique a coïncidé avec ma vision d'Elisabeth II, descendant d'avion, lors de son récent voyage officiel en Irlande. Celle, dont la main a touché la main de David Bowie, portait un ensemble émeraude dont elle a le secret et qui a éveillé, en moi, un éventail de textures et d'harmonies chromatiques oscillant du tweed tilleul à la mousseline « vert anglais ».

Et puisque la réconciliation était à l'ordre du jour, je n'avais plus de réticence à plonger, d'un saut de puce dans l'univers magique et sensuel, d'un jardin anglais.

Juste là, où, loin des créations aristocratiques de « Le Nôtre » sommeillent les rêves des elfes et des veilles ladies férues de jardinage.

 

Aussi, si vous le voulez bien, je vous propose de m'accompagner et de faire escale dans le « jardin de fées » à travers différentes ambiances. En effet, comme je vous l'ai déjà expliqué, les couleurs intensifient l'effet pictural d'une création. Elles exercent aussi sur les sens des êtres et influent sur leur état d'esprit. L'effet pictural des couleurs peut découler soit de leur uniformité, soit de leur diversité ; c'est à dire de l'association de différentes couleurs.

Dans le cas qui nous occupe, le mariage de deux couleurs principales, sont complétées par diverses couleurs décoratives amenées par les tentures, des coussins, des bougies ou des bibelots qui vont soulignés et mettre l'accent. C'est souvent ce qui va définir l'ambiance.

 

Dans le cadre de cette première collection, j'ai souhaité associer un nom à chaque couleur afin de rendre celle-ci plus concrète, plus parlante.

En effet, je rencontre trop souvent des clients qui éprouvent des difficultés pour visualiser une tonalité référencée par un chiffre.

 

Pour choisir les couleurs qui habilleront vos murs ou votre intérieur, vous devez vous poser quelques questions pratiques :

  • Quelle est la fonction et à qui est destinée la pièces ?

  • Quel est le style des meubles ?

  • L'espace est-il petit ou grand ?

  • Prendre en considération les éléments qui resteront dans la pièce ?

Toutes ces petites questions vous permettront de vous orienter vers une palette, une atmosphère, une ambiance...


 

L'association de ces trois verts acidulés inspire fraicheur et tonicité.

Les vertus du vert sont reconnues comme vivifiantes. Leurs l'utilisation et leurs répartition ne réclame aucune recommandation . Même un vert soutenu n'envahit pas l'espace.

Idéale pour les cuisine et les salle de bain ou les petites pièces où la lumière du jour tendra à harmoniser d'avantage l'ensemble.

 

J'aime raconter des histoires pour vous guider dans le choix de vos couleurs. Imaginez...

 

Le jour vient à peine de se lever, je profite de l'interruption de l'averse, j'enfile mes bottes et me réfugie, en catimini, dans un microcosme bucolique.

Encore toute enlisée dans la brume nocturne, je me dilue dans l'ondée matinale qui irise les feuillages craquants dans lesquelles règnent en maître, la faune et la flore.

 

Chef d'oeuvre d'un orfèvre : des escadrilles d'insectes luisants ou frémissants montent, inlassablement, à l'assaut des tiges volubiles d'un vieux chèvrefeuille.

Cadre enchanteur, synonyme de sérénité mais aussi propice aux rêveries les plus fantasques.

Je me plais alors à imaginer un monde laborieux et mystérieux où des milliers de «  Maya «  et autres coléoptères vénèrent la Reine chlorophylle pour qui, quelques poppies relèvent la garde.

 

Soudain, une perle glaciale et nacrée se faufile dans mon dos et ravive mes sens engourdis .

La pluie est revenue...

La journée durant, le ciel d'aquarelle jouera les « Narcisse » avec la pièce d'eau et délavera les corolles papillonacées. Du côté de la roseraie, les anciennes variétés grimpantes demeureront quant à elles, stoïquement élégantes.

Très vite, un rayon doré transperça la brume crépusculaire.

Alors, des myriades de ballerines lilliputiennes et évanescentes s'agiteront pour tuer le temps.

Déjà l'heure ne sera plus à nous...

 

Revenons à la teinte nymphéas qui crée une ambiance poudrée et douce.

Le mariage de cette teinte clair avec le coloris figuier donne un certain caractère.

Depuis la nuit des temps, le violet invite à la méditation ; on lui attribue des pouvoirs apaisants.

En y ajoutant une touche de bleu, de gris, en objet déco tel un tapis, un fauteuil, un coussin, une bougie etc... on tonifiera l'atmosphère. Ces teintes devraient pouvoir révéler la féminité et la douceur qui sommeille en vous.

 

 

 

 

 

 

A présent, oubliez tout ce que je vous ai dit !

Installez-vous dans votre fauteuil et choisissez, vous-même, votre destination parmi ma collection :

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous assure que le processus fonctionne merveilleusement bien.

L'encre noire de mon stylo ( de surcroît virtuel ! ) ne vient-elle pas de vous offrir un petit séjour en absurdie ?

 

N'hésitez pas à me contacter pour vous aider à établir votre itinéraire.

D'ici là, je vous souhaite un excellent voyage et de merveilleuses vacances !!

© 2017 delphine frezin/ histoires de couleurs

  • Facebook Social Icon